CH'TI TRAIN TOURQUENNOIS

CH'TI TRAIN TOURQUENNOIS

Année 2013

Tourcoing: ce week-end, embarquez avec les passionnés du ch’ti train

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 10/10/2013

Par FANNY SAINTOT

L’association Le Ch’ti train tourquennois ouvre ses portes ce week-end, à la Maison des services des Orions – Pont-Rompu.

 

                        Stéphane Hanon, Jean-Luc Ghesquier et Gérard Boulange, trois des passionnés du Ch’ti train tourquennois.

De part et d’autre de la voie de chemin de fer, des passants, des maisons, un bassin, un viaduc, des montagnes, une zone industrielle… Tout un monde en miniature, réalisé avec soin, jusque dans les détails. « Il faut être minutieux et avoir beaucoup de patience », assure Jean-Luc Ghesquier, président de cette association de modélisme ferroviaire. Et qui plus est, être débrouillard : « Le sommet du château d’eau, c’est de la boîte de conserve. Tout ce qui est tôle ondulée, c’est le gaufrage de boîtes de biscuit. Le foin, c’est du cœur d’artichaut. Les grillages, du voile de mariée. Les montagnes, c’est du plâtre… On a beaucoup fait nous-mêmes. » L’inspiration, ils la puisent dans d’innombrables revues. « Ce sont des livres de chevet, on n’a rien inventé. »

Cette semaine, l’association, composée de dix passionnés, a préparé les portes ouvertes du week-end. « On est en train de faire les derniers réglages. » Car depuis peu, tout est automatisé. Heureusement, « on a parmi nous un champion de l’électronique », se félicite Jean-Luc Ghesquier qui, lui, serait « bien embêté en cas de panne ». Du coup, « il n’y a plus de tamponnements, le train s’adapte à la vitesse de celui qui le précède. Les accidents sont impossibles. »

Ce week-end, une quarantaine de trains seront en circulation au total, huit en même temps. Vapeur, diesel, électriques, trains à grande vitesse… La préparation se fera en coulisses, à l’abri des regards, presque comme pour un spectacle. L’association promet un voyage dans le temps, de 1900 à nos jours.

Objectif : initier les plus jeunes. Le Ch’ti train tourquennois n’en compte que deux. « C’est agréable d’expliquer comment on fait marcher nos locomotives, reprend Jean-Luc Ghesquier, qui a commencé « le train » il y a huit ans, une fois à la retraite. On voudrait plus de jeunes qui viendraient un jour déterminé, encadrés par quelqu’un de plus vieux. Pour l’instant, le renouveau ne se fait pas. »

Il y a deux ans, une cinquantaine de jeunes (de moins de 18 ans), ainsi qu’une centaine d’adultes, avaient fait le déplacement. Et l’association connaît un certain succès le mercredi après-midi, des grands-parents emmenant volontiers leurs petits-enfants : « C’est le défilé, ils trouvent cela passionnant ».

Samedi et dimanche, de 9 h 30 à 17 h, à la Maison des services, rue de l’Europe. Entrée A, deuxième étage, salle 6. Renseignements au 06 76 37 71 56.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Tourcoing : ces trains qui font voyager Jean-Luc Ghesquier dans le temps

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 12/10/2013

Par Fanny Saintot

Ce week-end, l’association de modélisme ferroviaire Le Ch’ti Train tourquennois ouvre ses portes, à la Maison des services des Orions - Pont Rompu. Rencontre avec son président, Jean-Luc Ghesquier.